Le ventre de Marie

6. Extrait du journal D’Esseur, Entrée 132.

« Définitivement, Marie m’obsède. Peut-être aussi parce qu’il n’y a rien d’autre qui pourrait m’occuper l’esprit. Peut-être, aussi, parce que Marie pourrait être réellement une anomalie sur cette planète. Tous ses faits, tout ce qui la matérialise dans le monde est original. Voyez un être humain ; imaginez des stimulus environnementaux variés s’appliquant à lui. Automatiquement, il y a des réponses attendues et qui nous permettent d’interagir avec cette personne de manière logique, alors, d’exploiter cette compréhension du monde. Le panel de réactions attendu lors de la percussion violente d’un corps avec un objet n’est pas infini. L’un criera, l’autre feindra l’indifférence, etc. Le froid nous fera trembler ; la pluie : baisser la tête pour ne pas recevoir de gouttes d’eau dans les yeux... Avec Marie, rien de tout cela ne s’applique. Je l’ai vu pleurer un jour parce que le vent s’est arrêté de souffler, bon..., se laisser ballotter comme un chiffon une fois où nous roulions sur un chemin particulièrement mal entretenu, se cogner aux sièges et aux parois sans rien dire. Je l’ai vu répondre à des conversations qui ne lui étaient pas destinées ; je l’ai entendu se réjouir de la perte d’un des passagers, et s’en attrister dans la même phrase. Elle mange sous sa robe à l’abri des regards et, pourrait-on croire, du froid ; mais elle ne se couvre pas pendant les saisons glacées, et ne se dévêt pas un tout petit peu pendant celles un peu plus chaudes.

Je crois pourtant pouvoir affirmer qu’elle n’est pas une marginale qui feindrait d’être différente pour satisfaire un goût narcissique d’être regardé pour originale. Je crois fermement que ni la raison logique, ni la raison de l’instinct n’ont été imprimés en elle ; jamais. Et quand même, d’étonnant, en voilà une qui n’est pas idiote. Sa logique est d’outre-monde, mais il faut bien qu’elle fonctionne dans le notre pour avoir fait qu’aujourd’hui elle soit encore vivante et passagère de ce bus. »

page précédentepage suivante



pages : 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21