L'art de la société capitaliste, le mépris de soi

7.

Refusant cette dernière condition, et donc le contrat capitaliste, l’équipe et son coordinateur n’ont plus que deux options : se maintenir dans leurs conditions d’existence par des procédés que le capitalisme, qui ne tolère pas qu’on survive en dehors de lui-même, combattra ; ou bien : se résoudre à faire de leur pratique une activité secondaire, marginale, et qui, parce qu’elle ne servirait pas le projet capitaliste (accroître son capital, sa puissance) ne serait pas portée à l’existence au sein de la société régie par un système capitaliste (qui ne manifeste ses forces que tant qu’elles permettent de les accroître). Quant à la première option, pour exiger la coopération d’hommes et de femmes improbables, dont les conditions d’existences seront malmenées par une force phénoménale, dont l’exemple d’une telle formation agissante n’a jamais été montré dans l’histoire jusqu’alors, ne sera pas considérée. Un coordinateur et une équipe de techniciens œuvrant à la réalisation d’un projet vidéoludique spectaculaire n’existent pas en dehors du système capitaliste.

8.

Ainsi obligé par la condition d’accroître le capital, le coordinateur qui veut se maintenir en tant que tel dans un système capitaliste doit être apte à lire la doxa afin de fournir à ceux qui produisent cette dernière un objet favorable et sur lequel il sera donc possible de capitaliser. En d’autres termes, le produit du coordinateur, voulant se maintenir en tant que tel et dans ses conditions d’existence, répondant à la condition sine qua non du contrat capitaliste, sera un objet dont la forme aura été ordonnée par des voix autres que les siennes intérieures, c'est-à-dire par celles du marché, de la demande, celles du capitalisme ; et ne pourra, pour la raison que le produit obtenu ne saurait refléter de manière indubitable la personnalité de l’artiste, prétendre se placer sous la nomenclature « art ».

9.

Ainsi, le coordinateur n’est pas libre de produire ce qu’il désir, soit : exprimer sa personnalité, soit : élaborer une œuvre d’art.

10.

Le hasard des choses fait-il que le coordinateur et sa personnalité se sont inscrits parfaitement dans le projet capitaliste de son époque. Il n’est pas crédible pour avoir potentiellement corrompu son intention avec celle, capitaliste, de faire du profit, donc de plaire à une masse qui aura du le maintenir dans ses conditions d’existence ; le produit de ce coordinateur serait douteux. Et sauf à pouvoir prouver que ce n’était jamais pour profiter des jouissances que retourne le capitalisme à ses contractants et qu’en rien le coordinateur n’a eu à modifier la forme de sa transposition « artistique » pour rejoindre le projet capitaliste, ses productions ne peuvent être du domaine de l’art.

11.

L’individu spécialiste s’inscrivant dans un projet à grande échelle, même coordinateur, pour n’avoir certainement pas la faculté de savoir à l’avance ce que vont produire chacun des autres spécialistes ; étant isolé des autres par la frontière des corps et des esprits, étant dans une configuration qui ne permet pas de dégager sa personnalité des fragments produits par chacun, s’inscrivant dans un projet qui dépassera inévitablement ses facultés cognitives et techniques individuelles (d’où l’efficacité des productions capitalistes, d’où leur caractère spectaculaire) ne sera en rien un artiste déterminant une œuvre d’art, mais sera un technicien ou un exécutant, et sa production : l’une aux objets divers, aux potentialités infinies, à l’exclusion de celles appartenant au domaine des arts, ne pouvant, et surtout ne devant pas (se référer à la partie III, en page 5), aboutir à de l’artistique.

page précédentepage suivante



pages : 1 2 3 4 5 6